Caroline Tancrède

L'alchémille des Alpes, l'amie de l'intimité féminine après 50 ans

À partir de 50 ans, un phénomène naturel mais souvent source d’inconfort survient : notre muqueuse urogénitale tend à perdre de sa tonicité et de son épaisseur. Or l’Alchémille des Alpes, cette extraordinaire petite plante qui pousse dans les alpages de l’hexagone, possède des vertus bienfaitrices remarquables pour le renfort et l’entretien de la sphère urogénitale des femmes mise à mal par la ménopause.

 

Quels sont les effets de la ménopause sur la paroi utérine ?

A partir de la pré-ménopause, avec la chute de la progestérone puis des œstrogènes, la muqueuse utérine est mise à mal. Peu à peu en absence des hormones protectrices qui nourrissaient la flore vaginale grâce au glycogène qu’elles produisaient, la muqueuse s'assèche et s’amincit, apportant le plus souvent un lot d’inconfort au quotidien : brûlures, démangeaisons, sécheresse vaginale et même mycose dues à la modification du pH utérin avec le temps.

 

Quelle est l’utilisation traditionnelle de l’Alchémille ?

On l’ignore trop souvent mais il existe pour les femmes, un extraordinaire totum de plante (c’est-à-dire une plante que l’on utilise entièrement de la fleur aux racines), l’Alchémille des Alpes, appelée aussi manteau de la vierge. Traditionnellement utilisée en bain de siège (un mélange d’eau et de feuilles) contre les démangeaisons de la vulve, les mycoses (dues le plus souvent à candida albicans qui a migré depuis les intestins), l’Alchémille des Alpes est aussi un très bon tonique utérin. En resserrant les muqueuses profondes, il améliore le confort vaginal, prévient les cystites et infections urinaires et en prime combat efficacement  les ballonnements digestifs.

 

Comment utiliser l’Alchémille des Alpes ?

En cas d’inconfort vaginal pré et post-ménopause, l’Alchémille des Alpes s’utilise soit en infusion soit sous forme d’EPS, extrait de plantes standardisé (effet plus immédiat) ou encore en teinture mère (les deux sont disponibles en herboristerie et en pharmacie) .

En infusion : 3 fois par jour, 1 Cs d’Alchémille sèche dans une grande tasse d’eau bouillante, laisser infuser 10 minutes. L’infusion peut être prise au long cours

En EPS : cure de 15 jours avec arrêt pendant 10 jours, puis reprise de l’EPS ou de la teinture mère jusqu’à disparition de l’inconfort.

 


Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de L'Omnes

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.